Impuretés dans les médicaments : de la ranitidine contaminée par la NDMA

Auteur(s) : Anne-Hélène CollinLes sartans ne sont pas les seules molécules concernées par les impuretés de NDMA (N-nitrosodiméthylamine), substance classée comme probablement cancérigène pour l’homme et formée au cours du processus de fabrication des médicaments. Des tests ont montré la présence de l’impureté dans certains produits contenant de la ranitidine, antihistaminique H2, a annoncé ce 13 septembre l’Agence européenne du médicament (EMA) qui vient de lancer une évaluation pour déterminer si la NDMA présente un risque pour les patients utilisant la ranitidine. Dans l’attente des résultats qui seront publiés dès qu’ils seront disponibles, l’agence invite les patients à s’adresser à leur médecin ou …

Cette page est réservée aux membres du site Le Moniteur des pharmacies.fr