Tarn-et-Garonne: La centrale nucléaire de Golfech à l’arrêt après un incident sur un réacteur

Publié le 21/03/19 à 18h06 — Mis à jour le 21/03/19 à 18h19

Centrale nucleaire de Golfech au bord de la Garonne, aux frontieres du Gers et a 100 km de Toulouse
Centrale nucleaire de Golfech au bord de la Garonne, aux frontieres du Gers et a 100 km de Toulouse — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Ce jeudi, à 10 h30, une procédure de sécurité a entraîné l’arrêt automatique du réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Golfech, située à une centaine de kilomètres au nord de Toulouse​, dans le Tarn-et-Garonne.

Cette interruption est due à « l’atteinte d’un niveau bas dans un générateur de vapeur, suite à une opération de maintenance », indique EDF dans un communiqué. La direction de la centrale ajoute que cet « événement n’a pas eu d’impact sur la sûreté des installations, la sécurité du personnel ni l’environnement ».

L’autre réacteur est en maintenance

Et comme le réacteur n° 1 est lui aussi arrêté dans le cadre d’opérations de changement du combustible et de maintenance, c’est pour l’heure tout le site de Golfech – dont les réacteurs sont d’une puissance de 1.300 mégawatts – qui est à l’arrêt.

La direction assure que « les équipes sont mobilisées » pour assurer le redémarrage de la production, sans s’avancer sur des délais.