Demain réunion téléphonique avec le Ministère de la Santé

Représentants l’AFMT

Le docteur Jacques Guillet pédiatre biophysicien physicien endocrinologue

Chantale Garnier coprésidente et Chantal L’HOIR fondatrice de l’AFMT

 

Questions d’urgence

La problématique qui s’est posée par rapport à la promesse de Madame la Ministre Agnes Buzyn d’élargir la distribution des gouttes du laboratoire SERB par rapport aux plus fragiles en général, ce qui n’a pas été le cas

La faute aux  pharmacies ou au Ministère qui  n’a pas communiqué l’information à ceux-ci ?

Le déroulement de la distribution de l’ancienne formule pendant quelques mois sous le nom de l’Euthyrox dépannage Européen.

Quelles garanties et l’obligation des pharmaciens réticentes sur le sujet

Les garanties que nous avons sur l’exactitude de l’ancienne formule reprise par une autre firme de distribution ? Le générique de biogaran n’avait pas été une réussite pour bon nombre d’entre nous, et sur certains points ressemble étrangement au niveau composition à la nouvelle formule actuelle de levothyrox.

 

Cette affaire marque une des plus grandes crises sanitaires pourquoi ? Le médicament le plus prescrit en France

Le rôle qu’a joué l’ANSM au niveau écoute et réactionnelle, l’administration a une fâcheuse tendance à ne pas être opérationnelle en période de vacances….L’ANSM n’a pas respecté les protocoles pour la mise sur le marché de cette nouvelle formule et de ce fait est justiciable.

Le corps médical: dans son ensemble et surtout celui du monde de l’endocrinologie a récité sur la même octave, la même récitation de façon très disciplinée pourquoi ? La marge thérapeutique étroite. Le temps au temps Pourquoi ? Quels en était les intérêts? Le fait d’avoir qu’une marque comme distributeur de cette molécule en l’occurrence Merck,  représente un danger démocratique et sanitaire pour notre Pays et n’est pas  compatible dans les conventions Européennes du droit des soins au citoyen.

Quel était l’intérêt d’agir de la sorte?

Une souffrance s’agrandissant de jour en jour dans un dédain humain total.  Pourquoi ?

Le constat est le suivant les malades ne font plus confiance dans le monde médical cela a créé un schisme une rupture.

Evidemment comme l’AFMT comme d’habitude a été la première à signaler cette crise

C’est avec stupeur que l’on a vu les remarques à notre propos de certains médecins sur le « blog de Sanofi »  des gorges chaudes contre nous dont le Président de l’ordre des médecins, nous ne l’oublierons pas…

Nous sommes des éveilleurs de conscience qui dérangent, évidemment l’AFMT n’est pas subventionnée par les laboratoires et nous n’avons pas à faire des courbettes, devant une médiocrité grandissante. L’humain est au coeur de notre civilisation et demande le respect.

Heureusement  que de nos campagnes et nos quartiers s’élèvent les voix de médecins particulièrement honnêtes, qui ont vécu cette crise dans leur quotidien et la douleur.

Ecoutons les, respectons les